Lampadaire Loft de Jieldé

En me baladant sur Pinterest, j’ai découvert le lampadaire LOFT de Jieldé. Je ne connaissais pas son nom à ce moment là (inculte ou presque en matière de design) mais j’ai fait mes petites recherches et j’ai découvert que j’avais une fois de plus bon goût !

JLD_1_maxannaL’histoire des lampes Jieldé (JLD) débute dans les années 40. Jean-Louis Domecq, ingénieur lyonnais, qui ne trouvait pas la lampe idéale adaptée à son activité de mécanique générale, décide de fabriquer son propre modèle pour équiper ses ateliers. Et en 1950, il créé THE lampe : simple, pratique, robuste et articulée, sans fil qui coince, ni qui s’enroule autour du pied ! Les clients la baptiseront la STANDARD.

Dans les années 90, la mode des lofts new-yorkais a gagné Paris, et avec elle, celle du mobilier industriel détourné à des fins domestiques. La société Jieldé profite de la vague et, sans changer le design ni la conception de sa STANDARD, simplement en lui ajoutant quelques bras, un socle et des couleurs, la rebaptise justement LOFT et part à la conquête d’un nouveau marché, celui des particuliers branchés.

En 2003, naitra la SIGNAL digne réplique de la LOFT, mais de plus petite taille. Suivirent les suspensions AUGUSTIN en 2008, puis la réédition de la lampe LAK en 2011. Elles sont toujours fabriquées à Lyon avec les mêmes gestes d’antan, toutes étant numérotées afin de rester uniques.

Les lampes Jieldé sont aujourd’hui reconnues comme étant des icônes de l’Art industriel français.

Ma chouchoute c’est la LOFT 6 bras orange brillant, qui vaut la modique somme de 737 euros ! Bah non hein, c’est trop cher… Je vais aller voir du côté des imitations… Mais je sens que ça ne va pas me plaire, parce que j’ai vraiment bon goût !

JLD_2_maxanna JLD_3_maxanna JLD_4_maxanna JLD_5_maxanna JLD_6_maxanna JLD_7_maxanna JLD_8_maxanna JLD_9_maxanna JLD_10_maxanna

Autres sources : Pinterest / Jielde.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *